Le SUP paddle vous intéresse et vous souhaitez en apprendre plus sur cette magnifique discipline ?

La team Backside est là pour vous guider et vous apprendre les 10 choses essentiels à savoir sur le SUP Paddle.

1. Le shape / forme d’un SUP Paddle

La longueur, la largeur et l’épaisseur vous donnent le volume. A pression égale, une planche large est plus stable et une planche plus épaisse est plus rigide. La longueur génère l’inertie. C’est surement la chose la plus importe des 10 choses à savoir sur le SUP Paddle.

Il faut savoir que sur une planche gonflable, l’épaisseur est identique de l’avant à l’arrière. On a besoin de volume uniquement au milieu de la planche, à l’endroit où l’on se tient généralement (donc, il y a trop de volume sur les extrémités, c’est comme ça !) L’outline est la forme de la planche vue de dessus. Si l’arrière de la planche est étroit, elle tournera mieux lorsqu’on se recule. Inversement, une planche plus large derrière donnera plus d’assises et sera donc plus stable, mais moins maniable. Pour un adulte de 75kg une planche allround de 32’ de large commence à être stable. Les planches dites d’entrée de gamme sont souvent étroites.

Pour en apprendre plus sur les différences de gammes :

Pour en apprendre plus sur les différents types de SUP par pratique :

choix SUP paddle en fonction du poids et de la taille
choisir stand up paddle selon son poids

2. Technologie et matériaux d’un paddle

Il existe plusieurs technologies, mais fondamentalement, il y a les “couches de peaux” et le “nombre de chambre”

Simple peau :

-Le matériau de la simple peau est moins épais, donc la planche est plus légère et moins rigide. Elle supporte aussi moins de pression, ce qui la rend encore plus souple. Certaines marques compensent ce phénomène par des stringer (deuxième peau) sur une partie de la planche. Une planche mono peau est légère et c’est un argument qui plaide en sa faveur.

Double peau :

-La double peau est plus lourde, plus chère plus rigide et plus solide aussi. Il s’agit d’un liner qui est collé sur le matériau de base. Il existe aussi la version double peau soudée qui permet de gagner du poids et d’augmenter la pression de gonflage. Les techniques de construction varient d’une marque à l’autre et fixent en général le prix de la planche.

Double chambre :

Il y a aussi les simples chambres et les doubles chambres. Un paddle double chambre est doté de deux compartiments internes distincts accueillants l’air. Cette deuxième chambre agit comme un longeron qui rendra votre planche plus rigide. Cette technologie augmente aussi la sécurité car si une des deux chambres vient à se percer, il en restera toujours une. Bien que plus rigide et plus sécurisant, un paddle double chambre sera plus lourd.

double chambre technologie

3. Valves et pompe

La valve de gonflage est un élément important parmis les 10 choses à savoir sur le SUP Paddle.

Avant l’achat de votre planche, assurez-vous de pouvoir changer la valve en cas de problème et de pouvoir trouver les pièces de rechange correspondant à votre planche. Evidemment les planches plus chères ont un système de valve plus fiable et qui se change facilement. La pompe est livrée avec le paddle. Mais prenez garde, une pompe de mauvaise qualité ne vous permettra pas de bien gonfler votre planche ! De plus, l’embout d’une pompe n’est pas le même d’une valve à l’autre. Il existe une grande quantité de valves et toutes ne sont pas adaptables sur n’importe quel paddle.

Pompe Rapide
Pompe électrique
pompe compacte

4. Sac de transport

Un sac de bonne taille, pouvant facilement recevoir votre planche dégonflée, est normalement livré avec tous les paddle. Si le sac est un peu plus grand, c’est tant mieux ! Vous allez pouvoir y mettre aussi une pompe électrique (option à acheter séparément), votre leash, combinaison, pagaie, sac étanche, gilet, etc. Certains sacs ont des roulettes, ce qui est évidemment pratique pour le transport.

5. La pagaie de SUP

C’est un élément souvent négligé, mais qui a sa place dans les 10 choses essentiels à savoir sur le SUP Paddle : elle va transmettre l’énergie pour avancer ! Si la pagaie est trop souple ou que la pale n’est pas adaptée à votre gabarit, vous n’aurez pas de plaisir à aller ramer et vous abandonnerez assez rapidement ce sport si merveilleux. Pour un paddle gonflable, optez pour une pagaie en trois parties que vous pourrez ranger dans le sac. Certaines pagaies coulent, car elles sont trop lourdes et qu’elles n’ont pas de bouchon à l’intérieur du tube. Là aussi, une pagaie un peu plus chère ne coulera pas et sera assez rigide.

pagaie aluminium
pagaie aluminium
pagaie carbon/fibre
pagaie carbone/fibre
pagaie carbon
pagaie carbone

6. Stockage d’une planche de SUP

Un des critères du paddle gonflable est bien sûr le stockage. Ne laissez pas votre planche gonflée à fond en plein soleil ! Elle risque d’exploser, car l’air qui va se réchauffer prend du volume (il existe des valves de gonflage de protection qui régule la pression automatiquement. Une planche de qualité peut être stockée gonflée ou dégonflée. Vous pouvez donc très bien laisser votre planche gonflée durant toute la saison et il faudra juste remettre un petit coup de pompe avant de retourner sur l’eau.

7. Eléments liés à la sécurité

Ce sport se pratique en pleine eau, il y a donc des règles à respecter et qui varient d’un pays ou d’une région à l’autre en fonction de la législation. Toutefois en dehors de toute législation, nous vous conseillons vraiment de vous munir d’un leash (élément issu du surf, qui vous relie votre jambe à la planche grâce à une cordelette). En cas de chute ou si le vent s’est levé, vous serez relié à votre planche. Le gilet de flottaison n’est utile que si vous avez le bon type de gilet. Effectivement, on peut se dire qu’un gilet vous portera en cas de malaise, mais il faut que ce dernier vous garde la tête hors de l’eau. Il existe un système gonflable (avec une cartouche d’air comprimé) qui se porte à la ceinture

8. Entretien de votre équipement SUP

En eau salée, il faudrait rincer à l’eau douce votre planche et le reste de votre équipement. Evitez le sable dans la valve et dans la pompe et essayez de ne pas stocker votre paddle humide plié ou roulé dans le sac trop longtemps. Si vous stockez votre planche humide, le pad (partie en mousse EVA) va sentir les chaussettes sales ! Il fait evitez les produits qui attaquent les colles et le plastique.

9. Gonflage du SUP Paddle

Respectez la pression de gonflage qui est indiquée sur le manuel, dans le sac ou autour de la valve. En général, on parle en psi. Les planches d’entrée de gamme se gonflent entre 10-12psi , le milieu de gamme à 15 psi et les haut de gamme peuvent aller jusqu’à 25-30 psi. 14,5 psi correspond à 1 bar. Il existe des pompes électriques à brancher sur l’allume-cigare du véhicule ou autonomes avec pack de batterie intégré en option.

10. La pratique du Paddle

Le SUP est une activité vraiment reposante et ludique. Évidemment on peut le pratiquer comme un sport, mais il est également possible de le pratiquer de façon récréative avec les enfants sur la planche ou pour aller faire un picnic sur une petite plage inaccessible du bord. Si vous savez que vous allez pratiquer à plusieurs personnes sur le paddle, optez pour une planche un peu plus large et plus grande. Idem pour les chiens, une planche plus large vous donnera plus de stabilité. Faite toutefois attention que votre chien n’ai pas des griffes très acérées, car il peut abîmer la planche. Un paddle double peau est préconisé. La pratique du paddle, même sous sa forme détente, vous musclera et vous fera découvrir des endroits magnifiques. C’est une activité qui réjouit plus de monde de jour en jour.

Pour en apprendre plus sur les règles de pratiques, consulter notre article sur les Règles de navigation et informations sur la pratique du paddle

Un commentaire sur “10 choses à savoir sur le SUP Paddle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
    Votre panier
    Votre panier est videRetourner sur le shop